BLOG FYVE 📰🦸‍♂️

Notre regard sur l'évènementiel sportif 

C'ETAIT COMMENT UN EVENEMENT SPORTIF PRE-COVID ?

Ehhhh oui, il existait un temps où on pouvait aller dans un stade avec 79 999 autres personnes.


JANVIER 2030

Dis Papa, c'est vrai qu'avant vous pouviez aller dans les stades pour voir les matches ? Et que vous étiez hyper nombreux ?

« Ecoute, là je n’ai pas le temps Kylian. J’ai un test PCR à faire et ensuite j’ai un zoom de 2h pour rencontrer mes collègues ».


« Mais ca fait 6 mois que tu es dans ta nouvelle entreprise ».


« Oui mais je ne les connais toujours pas. Je répondrai à ta question quand tu seras grand ».


Vous imaginez si on en arrive là ? Pas funky.

Et - comme Jack - on ne veut pas y croire.


Mais la question est valable malgré tout : à quoi ressemblait un évènement sportif avant mars 2020 ? Comment on pouvait accueillir 80 000 personnes dans une même enceinte ? On pouvait même manger au stade ?


Soyons-fous et replongeons-nous dans ce monde d’avant pour se faire plaisir et se dire que bientôt on pourra retrouver ça 👇



Souviens-toi le monde d'avant


1. Il y avait plusieurs grands évènements sportifs en même temps et on devait acheter nos places à l’avance pour être sûr de pouvoir y aller.

👉 Les personnes en charge de la billetterie étaient d'ailleurs contents car ils avaient du boulot à l'époque.


2. Une fois la place achetée, on faisait de longues files d’attente dans le métro et à l’entrée du stade pour y accéder.

👉 Pour gérer ces milliers de personnes qui arrivaient en même temps il y avait des entreprises de sécurité qui travaillaient.


3. Tu étais assis à côté de gens que tu ne connaissais pas et qui parlaient sans masque. Et parfois il fumait et utilisaient des mots qu'on ne peut pas retranscrire.


4. Il était possible de manger et boire à ta place. C'était pas gastronomique mais ca passait. Et dans certains stades tu pouvais même te faire livrer à ton siège sans avoir à faire de file d'attente.

👉 Ce sont nos amis de Digifood qui faisaient ca par exemple.


5. Il y avait un speaker qui ne connaissait que les prénoms des joueurs. Heureusement, les supporters connaissaient les noms de famille.


6. On postait des photos et vidéos du stade sur Instagram. Ca faisait rager les copains qui n'avaient pas pu venir au stade.

👉 Les "community managers" étaient contents parce qu'ils avaient 80 000 personnes qui les aidaient à pousser le "mot-dièse" 🤓 du match #hashtag


7. Le stade vibrait au rythme des chants de supporters. Et même les téléspectateurs sentaient qu'il y avait une vraie ambiance. Pas le son de FIFA 98 derrière.


Ca en fait des différences majeures sur la façon de consommer le sport.


Sincèrement ca nous manque troooooop. On patientera le temps qu'il faudra mais rendez-nous nos stades !


S'il vous plaîîîîîîîît





DIGIFOOD : https://www.digifood.fr/